L’île du loup

Auteur : Celia Godkin

L’école des loisirs - collection Archimède – 2012

Sur une île, tous les animaux vivent ensemble dans l’équilibre. Les plantes poussent avec vigueur et il y a de la nourriture pour tout le monde : les souris, les lapins, les cerfs, les oiseaux, les renards, les écureuils et les loups. Jusqu’au jour où, par accident, la famille de loups qui vivait là soit emportée sur une autre île.

Alors, tout l’écosystème est chamboulé : les faons et les biches se multiplient, mangeant beaucoup trop de végétaux et privant ainsi d’autres animaux comme les rongeurs de leur nourriture. Suite à cela, tout s’enchaîne ! Les hiboux ont la chance de pouvoir s’envoler vers une autre île pour se nourrir, mais ce n’est pas le cas des lapins et des renards qui sont très affaiblis par le manque de nourriture. Après s’être multipliés, les faons, biches et cerfs manquent maintenant eux aussi de nourriture et l’hiver est dur. Beaucoup d’animaux tombent malades.

Pendant ce temps, les loups sur leur nouvelle île ne sont pas à la fête non plus : le territoire de chasse appartient déjà à une meute qui ne veut pas céder le terrain, si bien que notre famille de loups manque aussi de nourriture…

Mais avec l’hiver vient aussi la glace, qui va geler l’eau entre les deux îles. Grâce à cela, les loups pourront revenir sur l’île. Ils mangeront les cerfs et les biches affaiblies par le froid et le manque de nourriture, régulant ainsi leur nombre. Il restera alors assez de plantes à manger pour les rongeurs et les lapins, qui pourront se reproduire et ainsi servir de repas aux renards et aux hiboux !

Cette fable sensibilise l’enfant, et nous par la même occasion, à l’idée d’équilibre écologique. La nature est un tout qui se régule, et si un maillon de la chaîne disparaît toute la chaîne est déséquilibrée.

Un dossier documenté de trois pages à la fin du livre prépare les parents aux questions possibles des enfants en offrant un contenu plus scientifique : « Qui mange qui ? » « Qu’est-ce que c’est la biodiversité et l’interdépendance? ». Ce dossier peut aussi être facilement lu par des enfants un peu plus grands et ainsi s’informer plus en profondeur des enjeux de cette histoire. La fable écologique nous fait apprendre et nous questionner sur de vrais sujets, mais en douceur avec une histoire charmante autant que plausible.

Les illustrations sont pures et délicates, retranscrivant la beauté de la nature grâce aux crayons de couleur. Elles nous rappellent les livres sages de notre enfance, sans couleurs criardes, avec pleins de détails présents à chaque page.

Celia Godkin est biologiste et diplômée en zoologie ainsi qu’en illustration scientifique, qu’elle a enseigné dans plusieurs écoles au Canada. Cette œuvre montre toute l’étendue de ses compétences tant en dessin qu’en pédagogie.

L’Île du loup est un bel album qui explique la réalité de la nature aux enfants tout en les faisant rêver grâce aux illustrations tendres et dépaysantes. Les trois pages de documents à la fin de l’ouvrage sont vraiment un plus informatif agréable et simple à lire.

Henri Bigard (Licence pro Métiers de l'édition Paris V)

cgodkin