Les riches heures de Fantasia

21 avril 2014

A bientôt !

Pendant les vacances scolaires, Fantasia repart pour quelques jours. Elle est désolée, mais c'est que le printemps est fatigant cette année !

Tous ces oiseaux à surveiller, ces petites mouches qui rentrent dans la maison, les vaccins chez le vétérinaire, une fourrure qui se renouvelle et s'emmêle... Elle n'a même plus le temps de dormir.

Merci de votre compréhension et à très bientôt !

IMG_8939

Posté par Sophie Pilaire à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 avril 2014

Cher Bill - Alexandra Pichard

Cher Bill

d'Alexandra Pichard

Gallimard jeunesse - 2014

Oscar, petite fourmi grise à six pattes, écrit une première lettre à son correspondant Bill, poulpe bleu à huit pieds. En gros, parce que Bill est myope hypermétrope. Si Oscar a de bonnes notes, il partira en classe de mer là où Bill habite. En attendant, les deux échangent sur leurs petites habitudes, leurs goûts respectifs... lesquels sont très proches de ceux des enfants humains : dire ses couleurs préférées par ordre décroissant parce qu'on n'arrive pas à en choisir une seule, demander la « marque » d'un chien au lieu de sa race, etc. Et puis la catastrophe arrive : la maîtresse se casse trois pattes, la classe de mer est annulée. Généreux, Bill prépare un énorme cadeau surprise à son ami...

Petits animaux et grandes lettres, choc des cultures et tolérance enthousiaste, minimalisme et fantaisie : Alexandra Pichard joue avec humour des contrastes, construisant une relation complètement crédible qui peut donc se lire à tous les degrés. Le mot qui ressort de l'ensemble est celui de fraîcheur, tant les jeunes amis sont innocents, heureux, et vivent dans un instant de l'enfance dont l'adulte aurait bien tort de se moquer. Et puis il y a l'immense notion de différence, transcendée par les mêmes passions – télévision, bandes dessinées et chiens pour jouer -, envisagée dans un cadre pédagogique souriant car si proche encore du nôtre.

Décidément, Alexandra Pichard, avec ses petits traits fins ondulés, trace un joli chemin d'illustratrice, toujours pertinent face à son sujet. Avec quelques pauses (le facteur laborieux, des photographies des objets envoyés), l'album qui adore jouer de son côté répétitif ravit, plein de petites trouvailles pas forcément bouleversantes mais délicieusement acidulées. Un joli bonbon à déguster sans tarder !

IMG_8898

IMG_8896

IMG_8897

Posté par Sophie Pilaire à 05:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Vignettes à cachettes - Anne-Laure Witschger

Vignettes à cachettes

d'Anne-Laure Witschger

Casterman - 2014

L'image d'Epinal, ce sont trois siècles de succès assuré. Anne-Laure Witschger personnalise le genre avec l'idée, perturbante visuellement, de traits de couleur blanche, façon sertis de peinture sur soie. Les couleurs sont vives, les scènes (à droite) très variées dans le temps et l'espace, présentées en une phrase expressive, souvent interrogative (à gauche). Certaines réponses sont relativement simples, sur d'autres on se casse les dents un moment. Nous vous inquiétez pas, les réponses sont indiquées à la fin. Un mini-carré plein de malice pour faire jouer petits et grands... C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures recettes, n'est-ce pas ?

IMG_8980

IMG_8981

IMG_8982

Posté par Sophie Pilaire à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Comment Pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux - Gudule et Nancy Pena

Comment Pauvre Jean roula le Malin et autres fabliaux

adapté par Gudule

illustré par Nancy Pena

Nathan - 2014

Le corpus utilisé par Gudule est riche, et un Moyen-Age généreux en histoires de tradition orale va s'épanouir sous nos yeux. Dans le rire la plupart du temps, dans la réflexion à méditer aussi... L'adaptatrice articule ces fabliaux à travers des thématiques sociales : riches et pauvres, clergé, nobles, relations amoureuses, etc. Tel un Carnaval, ces farces prenaient plaisir à renverser les conventions et à se moquer de celui qu'il fallait officiellement respecter. De fait, c'est toute la nature humaine qu'elles invitaient à revisiter !

L'histoire qui donne son titre au recueil est sans doute parmi les plus connues et les plus drôles, tandis que la dernière un peu triste et cruelle, transformant pour le pire des humains en chiens, ne laisse pas de troubler le lecteur. Enfin, l'auditeur, car il faut s'imaginer ces petites scènes de quelques pages racontées, jouées alors que la population avait pour usage de se distraire rarement mais ensemble.

Les illustrations hyper-fines de Nancy Pena, minuscules enluminures où les plis des robes, les colonnes vertébrales des animaux se lovent sinueusement, agrémentent avec beaucoup de dynamisme l'ouvrage. Elles comptent pour beaucoup, au-delà d'un vigoureux français contemporain qu'ils ne remarqueront peut-être pas, dans l'attrait immédiat que les jeunes lecteurs lui trouveront. Il faut voir les moines rubiconds s'enivrer de bière et les chiens mâchouiller la traîne du roi... Irrésistible !

IMG_8889

Posté par Sophie Pilaire à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2014

1914-1918 #6 - L'horizon bleu - Dorothée Piatek et Yann Hamonic

L'horizon bleu

de Dorothée Piatek

illustré par Yann Hamonic

Petit à petit – 2002

Seuil jeunesse – 2012

L'histoire est poignante, forcément poignante : juste après leur mariage, une jeune femme et son mari instituteur sont séparés par la Première Guerre Mondiale. Ils ne se reverront pas pendant plus de quatre ans, évoluant l'un et l'autre sur des chemins différents mais ne perdant pas la trace de leur amour. L'instituteur passe lentement de l'espoir patriotique à l'incrédulité, avant de sombrer dans le désespoir suite à une grave blessure qui ne l'empêche pas d'être renvoyé au front. Son épouse prend sa place à l'école et de l'assurance par la même occasion. Leurs retrouvailles seront tardives, compliquées et de toute façon juste esquissées dans l'album.

Le récit factuel (et pédagogique sans insistance) d'un narrateur externe s'accompagne des lettres des deux héros, elles frémissantes de sensibilité. Il faut lire l'évolution des formules d'au revoir, les accents sombres ou cachés des phrases de Pierre, la détresse hésitante d'Elisabeth. Format à l'italienne, couleurs fortes de rouge, bleu, noir : les illustrations ne restent pas neutres face à ce texte travaillé. Plutôt ronds et gracieux, les personnages semblent comme posés (voire bousculés par de multiples points de vue) sur des décors de feu et de fureur qu'ils ne maîtrisent pas. La peinture grattée, craquelée, les ruptures en noir dans les images, les ombres violentes indiquent encore la folie d'un monde qui ne se reconnaît plus ; Pierre évoque d'ailleurs dans une lettre cette incompréhension entre les civils et les soldats.

Texte et image fondent véritablement une alliance tragique et un sens commun dense : il faut prendre le temps d'apprécier dans toutes ses subtilités ce superbe album pour les plus grands. Et le bleu horizon des uniformes devient l'horizon bleu, couleur toute de mélancolie ambiguë...

IMG_8861

IMG_8863

IMG_8864

Posté par Sophie Pilaire à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Le chemin des collines - Jean-Côme Noguès

Le chemin des collines

de Jean-Côme Noguès

Nathan – collection Pleine Lune – 2014

Après Le Faucon déniché et L'enfant de la forêt, Jean-Côme Noguès clôt l'enfance de son héros Martin. Toujours à Soupex, toujours serf sous l'autorité du seigneur Guilhem Arnal, le jeune homme s'éprend de la jolie Guitte, fille d'un homme libre. Comble d'inégalité, ce père devient le nouveau meunier de Soupex, celui qui dirige le tout nouveau moulin à vent construit en haut de la colline. Heureusement, Guilhem, qui a toujours une petite affection pour Martin, nomme ce dernier assistant au moulin. Evidemment, le dégourdi garçon va se rendre indispensable...

C'est toujours un plaisir de retrouver ce monde moyen-âgeux décrit avec soin, entre nature puissante, rudesse des saisons et des hommes, petites joies pures, et habitudes qui nous laissent pantois. Martin a grandi : à quinze ans, il envisage d'épouser Guitte, qui n'en a pas treize. Le chemin vers ce destin heureux sera semé d'embûches, et cependant curieusement rapide, avec des drames poignants mais circonscrits, toujours servant le jeune héros. En fait, l'intensité du roman n'égale pas celui du Faucon déniché. Pourtant, il compose un point d'orgue très plaisant, instructif (l'apparition des moulins à vent en France), parfois cocasse comme avec l'histoire du rosier. Il faut donc le lire pour ses belles illustrations figuratives, pour son côté madeleine que l'on retrouve, ou bien tout seul, roman junior classique et bien fait. Vous avez compris : malgré une pointe de déception peut-être liée à une idée de fin, j'ai beaucoup aimé !

IMG_8893

Posté par Sophie Pilaire à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'homme à la voiture bleue - Sébastien Gendron

L'homme à la voiture bleue

de Sébastien Gendron

Syros jeunesse – collection Rat noir - 2014

coeur mini mini

Le père et la belle-mère d'Antoine habitent une résidence sécurisée où personne ne se parle jamais. Présent de manière ponctuelle, Antoine ne s'en rend pas vraiment compte, jusqu'au jour où son demi-frère admiré, Victor, dix-sept ans et un look très personnel, est accusé d'avoir battu un homme rentré dans la résidence. L'ensemble des voisins désigne Victor, si bien que même la mère de ce dernier finit par croire en la culpabilité de son fils. Seul Antoine va mener l'enquête, à ses risques et périls bien sûr.

J'ai d'abord eu du mal à situer le narrateur Antoine : quinze ans mais très mature, physique apparemment d'enfant, osant avouer sa peine et embrasser son père sans gêne... En fait, Antoine trace sa route sans se soucier des autres et c'est ce qui lui permettra d'affirmer haut et fort l'innocence de Victor. Il fera des folies : voler une pièce du dossier à la police, espionner le gardien dans sa guérite... mais, on s'en doute, il parviendra à ses fins.

Il est impossible au lecteur de deviner l'entière vérité avant qu'elle ne soit avouée, et pourtant le suspense opère sans même trop de fausses pistes. Ecrit de manière directe, plutôt resserrée, le roman passionne, mettant en cause au passage toutes les « honnêtes gens » de la résidence. Où est le bien, le mal ? Même le coupable ne l'est pas vraiment. Où est la prison, réelle ou mentale ? Sébastien Gendron va bien plus loin qu'un simple roman policier et invite à repenser, vaste programme, toute l'illusion des apparences de nos sociétés. J'ai beaucoup aimé.

IMG_9039

Posté par Sophie Pilaire à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 avril 2014

Rosie & Rosette 100 % pur porc avec un zeste de loup - Eléonore Thuillier

Rosie & Rosette

100 % pur porc avec un zeste de loup

d'Eléonore Thuillier

De La Martinière jeunesse – 2014

Rosette, c'est la petite. Elle s'ennuie. Rosie, c'est la plus sage : elle distrait Rosette en lui proposant une promenade. Bien emmitouflées, les deux amies gambadent et ramassent des myrtilles en vue de faire une bonne tarte à leur retour. Norbert le cerf les arrête : une famille de loups vient de s'installer dans la forêt ! Il enjoint à ses « saucisses » de faire attention à elles. Rosie et Rosette rentrent prudemment à la maison... mais bien sûr, elles rencontrent le fils loup ! Elles s'échappent, avant d'entendre le louveteau sangloter. Finalement convaincues d'entrer chez les loups, les deux ex-proies s'improvisent... baby-sitteuses !

Le texte raconte, les illustrations illustrent dans une complémentarité immédiate et réjouissante. Une impression guillerette s'échappe de l'ensemble et tout du long de l'album, un petit format à l'italienne sachant jouer des dispositions dans la page. Tout est simple, volontiers typé : crayons et couleurs, décors rapidement plantés, paroles courtes mais marquantes et ton sautillant. Rosie et Rosette s'adoptent dans l'instant, tandis que les loups déjouent leur réputations. Les petits cochons à l'envers, pour le meilleur et pour le rire ! L'idée de série laisse présager d'autres aventures forestières épatantes.

IMG_8983

IMG_8984

IMG_8985

Posté par Sophie Pilaire à 06:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Une histoire à toutes les sauces : 60 recettes pour pimenter une histoire toute bête - Gilles Barraqué

Une histoire à toutes les sauces : 60 recettes pour pimenter une histoire toute bête

de Gilles Barraqué

illustrations de Gaëtan Dorémus

Nathan - 2014

« L'histoire sans sauce », la voici : Une mère rentre du travail et raconte à son enfant une anecdote : dans le square, elle a vu un chat qui essayait d'attraper un oiseau. Le chat a raté son coup, et s'est retrouvé dans l'eau tandis que l'oiseau s'envolait. Gilles, élève du grand maître Raymond (Queneau, et ses Exercices de style), va assaisonner ce point de départ de toutes les façons possibles et imaginables, dans un élan créatif absolument confondant. Il nous suggère au final de poursuivre son inventaire, mais on sèche quand même un peu tant le panel qu'il a exploré est large !

Jugez un peu : recettes du monde, gourmandes, d'hier et d'aujourd'hui, épicées, expérimentales... Le théâtre côtoie la fantasy, le calligramme les noms de fromage et même la bande dessinée (merci Gaëtan Dorémus). De longueur variée, les mini-récits sont cependant d'égale qualité, toujours frais et surprenants, parfaitement adaptés à leur thème. Les jeux de mots, recherchés, retiendront particulièrement l'attention... ainsi que l'irrésistible « sauce papa qui n'a pas entendu l'histoire » ! A lire, rire, jubiler et (essayer de) continuer. PS : je vous conseille encore les biographies appétissantes des deux auteurs à la fin...

2014-03-27 14

Posté par Sophie Pilaire à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

C'est quoi l'Europe ? - Céline Spector et Emmanuel Polanco

C'est quoi l'Europe ?

de Céline Spector

illustré par Emmanuel Polanco

Gallimard jeunesse Giboulées – collection Chouette ! Penser - 2014

C'est quoi l'Europe ? La question est vaste, les réponses resteront en forme d'interrogations pour la plupart : philosopher, c'est d'abord chercher, n'est-ce pas... Céline Spector nous parle de géographie, de mythologie, de démocratie, de religions et de guerres, de civilisation aussi. Tout va très vite, le lecteur saisit un balancement constant : l'Europe, c'est beaucoup de différences voire de contrastes, mais c'est encore des valeurs communes portées par les Droits de l'Homme.

Sous forme de dialogue, le propos est continu. J'ai eu du mal à percevoir l'avancée logique, sans doute plus ou moins temporelle. Comme à l'accoutumée, l'adorable chouette nous guide à travers des définitions etdes  biographies bienvenues, discrètes. De fort intéressantes citations prennent position régulièrement sur une page unique : Hippocrate, Montesquieu, Rousseau... (Tout cela tient beaucoup à l'Antiquité puis aux Lumières). D'un graphisme esthétique et signifiantes sans déformer la pensée de l'auteur, les illustrations bleu et noir finissent de composer le tout.

Qu'en ressort-il vraiment ? Que l'Europe, l'Union Européenne, est une création originale, compliquée mais belle, et qui ne cesse de se construire dans sa fragilité même : regardez l'image de couverture. Pas vraiment documentaire, évidemment pas pensé au fil de la plume, ce petit livre exigeant pose de bonnes et nombreuses pistes - notamment l'Europe face aux non-Européens -, laissant avec optimisme la charge aux nouvelles générations de lecteurs d'y répondre.

IMG_9040

Posté par Sophie Pilaire à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »