Krokotus 1er, roi des animaux

De Caryl Férey

Illustré par Christian Heinrich

Pocket jeunesse – novembre 2010

14,90 euros

 

Depuis qu’il a éliminé son frère Tranquilus, le lion Krokotus règne en despote sur la jungle. Seul souci : sa descendance. Sa belle-sœur la sexy Sheba a refusé de l’épouser, et son fils illégitime Pupus a du mal à assumer son rôle d’héritier. Conseillé par le chimpanzé Shita, krokotus envisage de marier Pupus à un papillon princesse des Danaïdes. Mais le fragile petit insecte est capturé par des hyènes. Krokotus fait appel au renard Goupille pour se lancer dans une course-poursuite maritime à la recherche des charognards.

 

Et l’improbable roman d’aventures va nous faire sauter d’île en île jusqu’à une fin musclée de petits rebondissements. L’histoire est forcément captivante pour les plus jeunes, qui adoreront ce rassemblement hétéroclite de personnages animaux typés à la Disney. Les plus grands y verront surtout l’humour au second degré, avec des variations politiques qui vont du varan Gestapov de l’île Komodo à l’expulsion organisée des étrangers sur une île peuplée de vieux animaux. 

D’une manière générale, plus ou moins accessible, ce qui fait rire se raccroche à des éléments de nos sociétés, qu’ils soient concrets ou de langage : « casser les coussinets » de Krokotus, des défenses d’éléphants comme « des tourelles de tank », Goupille qui navigue tel un « Tabarly », etc. Ceci dit, Caryl Férey ne dédaigne pas non plus l’absurde, avec par exemple l’éléphant Barbar (pas tout à fait notre Babar) qui asservit son monde pour qu’on lui tricote des chaussettes à sa taille…

Présenté comme le héros principal, Goupille se rattache lui entièrement à la tradition du renard rusé. Sauf peut-être qu’il ne mange pas les poules, il les caresse pour se détendre – c’est une obsession que j’ai eu du mal à comprendre, d’ailleurs. Mais son personnage n’éclipse pas tous les autres, la grosse et généreuse vache Pâquerette, le cupide singe Shita, la lionne indomptable Sheba : sans eux, le roman perdrait toute sa frénésie fantaisiste. J’ai craqué pour Pupus, espèce de Monsieur (Philippe d’Orléans) extravagant entouré de ses mignons guépards. Les illustrations rôdées, parfaites, du dessinateur des P’tites Poules finissent de rendre l’ouvrage cartonné absolument séduisant !

 

Conte africain ou Roman de Renart, Krokotus 1er sait faire danser toute la joyeuse faune qui le peuple.

 

 

IMG_5843

 

IMG_5840

Goupille endormi sur son matelas de poules

 

IMG_5841

 Pupus au bain

 

 

Une interview de Caryl Férey, qui a toujours écrit pour la jeunesse mais est davantage connu pour ses thrillers adultes.