La Nuit de petit ours

de Quint Buchholz

Milan – janvier 2012

Ceci n'est pas un album. Ceci est une berceuse en images. Il n'y a pas d'histoire, juste une situation. Un petit ours en peluche observe la nuit par la fenêtre, une nature à la fois sauvage et occupée d'activités humaines. Petit ours pense aussi à la promesse d'un nouveau jour à venir, un jour de vacances d'été à jouer avec « son capitaine ». Parce que bien sûr, derrière petit ours, il y a un garçonnet qui rêve éveillé...

Mais ça, on ne le sait véritablement qu'à la dernière image de ces illustrations hyper-soignées, tableaux en jeux de lumières aux tons doux. Toujours, un petit détail (hérisson, dessin de Winnie l'ourson, chat...) vient rompre le statisme de l'ensemble. Quint Buchholz reste donc fidèle à son Collectionneur d'instants (1998), l'histoire d'un peintre qui voulait attraper la vie. Avec sa mise en page on ne peut plus classique, La Nuit de petit ours joue la carte de l'élégance sobre ; tout est fait pour stimuler l'imaginaire en douceur... Trop vu, trop simple ? Peut-être, mais quelques grammes de finesse poétique n'ont jamais fait de mal, surtout quand il s'agit d'endormir sereinement un enfant. A partir de 4/5 ans.

A lire aussi (je sais, je le place tout le temps, mais promis juré, cette fois-ci, il est pile poil raccord !) : La Nuit seule de Hanno (Thierry Magnier, 2009)

IMG_6471

IMG_6472

IMG_6473

IMG_6485

Effet berceuse en action


ca2012big

4/20