Le maître-mot est ici « interactivité ». Chaque double-page d’imagier proprement dit est immédiatement suivi de jeux, exercices déguisés de niveau maternelle. On nous parle de la petite école bien sûr, et de ses trois niveaux d’âges, mais aussi de la rue autour, de la provenance des aliments de la cantine… Les dessins illustrent autant des noms communs que des verbes d’action assez génériques : jouer un spectacle, écrire, manger proprement... Ce faisant, l’ouvrage s’adresse davantage à des enfants qui connaissent déjà un peu l’environnement scolaire plus qu’ils ne le découvrent ex nihilo. On aime ou pas les illustrations en peinture, un peu vieillottes, terriblement sages…

 

Mon Imagier du Père Castor à la maternelle

Père Castor Flammarion – septembre 2010

imagier_pere_castor

 


 

En quatre grandes parties, les double-pages d’images détaillées vont nous permettre de connaître les lieux et les personnes (« C’est quoi, une école ? »), les activités (« Les Apprentissages » et « Vivre ensemble »), les temps (« Une journée à l’école ») de la petite école, tous niveaux confondus. Il s’agira également d’identifier des situations potentiellement gênantes (faire pipi sur ses habits, se retrouver dans une bagarre…) et de savoir quoi faire quand elles nous arrivent. Guide pratique complet, cet imagier a donc des visées d’assurance et de confiance en soi. Les petites illustrations sur fonds blanc, naïves et très tendance, sont évidemment séduisantes. A noter une partie entière sur le handicap et la présence d’enfants multicolores à toutes les pages. L’ouvrage gagnera à se lire avec un adulte car il reste un peu statique malgré les petits jeux.

 

L’Ecole maternelle

Milan jeunesse –collection L’Imagerie Milan petite enfance – août 2010

mater_milan