Touch tome 1

de Jus Accardo

traduit de l'américain par Frédérique Fraisse

Albin Michel jeunesse – collection Wiz - 2014

Deznee Cross vit seule avec son père, avocat sur-occupé, et fait les quatre cent coups pour attirer son attention. Une nuit où elle rentre chez elle après une fête, elle tombe sur Kale, garçon aussi beau que complètement perdu. Dans la confusion d’une bagarre, Deznee s’enfuit, protégée par Kale. Elle apprend qu’il est un « six » (son sixième chromosome comporte une anomalie) instrumentalisé par son père, comme beaucoup d’autres, afin d’accomplir de sombres desseins. En l’occurrence, Kale a le pouvoir de tuer tous ceux qu’il touche, sauf Deznee, immunisée. La jeune fille découvre aussi que sa mère est vivante, et décide d’aller la délivrer des griffes de Cross, au sein même de son empire, Denazen.

Il y a de l’invention dans ce premier tome (de trois) : mystérieuse agence et théorie du complot, héroïne et narratrice frondeuse sans un sou de crainte quelconque, super-héros martyrisés. L’action ne connaît bien sûr pas de temps mort, ménage moult surprises, mais – petit regret - laisse tout de même la possibilité à Deznee et Kale de nouer une relation amoureuse totalement prévisible. L’absence d’effarouchement de Deznee, la totale innocence de Kale et l'humour général du roman compensent un peu les scènes obligées…

Si la construction est parfaitement maîtrisée, j’ai trouvé que l’écriture de Jus Accardo n’était pas exempte de minuscules maladresses, à travers une réplique un peu bête, un détail vestimentaire de trop… Loin de nuire au roman, elles parviennent à le rendre vivant et à nous attacher finalement à ces aventures très particulières. Et si la fin joue sur un inévitable effet d’attente, elle est aussi franchement amusante. Pourquoi ne pas se laisser séduire ? Dès 13 ans environ.

IMG_8963