Blancs comme neige

Auteur : Rémi Courgeon

Milan – 2013

D’un seul coup de pinceau, Rémi Courgeon nous offre “blancs comme neige”, un album tout en couleurs.

C’est l’histoire de sept frères louveteaux : Igor, Achille, Magnus, Léopold, Ronaldo, Hubert et Clovis, qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau, si bien que leur propre mère a du mal à les différencier. Son seul moyen pour s’adresser à eux et de dire “Hé, toi !”. Ce qui était vexant pour ces sept frères.

Un soir ils décident d’aller dévorer leur voisin, un cochon bien grassouillet.

Mais ils se trompent de porte et provoquent une catastrophe dans l’atelier de bricolage du voisin.

Ils font tomber des pots de peinture et deviennent tous de couleurs différentes : cyan, vert, rouge, rose magenta, marron, violet, jaune. Grâce à leur bêtise la mère louve peut enfin reconnaître ses enfants.

Rémi Courgeon, auteur et illustrateur, revient pour notre plus grand plaisir avec un nouvel album tout aussi drôle et touchant que les précédents. “Brindille”, un album attachant sur la revendication féministe d’une petite fille ou “Pieds nus”, un album philosophique et plein d’humour.

Avec “Blancs comme neige”, on s’attache aux louveteaux qui ne demandent qu’à être reconnus par leur mère. Et l’illustration très expressive de Rémi Courgeon témoigne de leurs émotions.

On remarquera que ce n’est pas le premier album de l’auteur à mettre en scène des loups attachants, et si vous aimez ces louveteaux vous aimerez aussi ceux de “Tout un tas de loups”, un album plein d’humour, un peu absurde. Ou si vous préférez d’autre animaux, avec “Douze amis mots”.

En effet, quoi de plus efficace de retenir l’attention des enfants par la mise en scène d’animaux?

“Blancs comme neige” est un album qui peut être un support pédagogique avec un style oral, permettant à une conteuse d’inviter les enfants à approfondir l’apprentissage des couleurs et des chiffres en comptant ces sept petits loups. De plus, l’enfant pourra se reconnaître dans un de ces sept petits « monstres » et pourra choisir la couleur qui lui correspond.

Rémi Courgeon créé une dynamique entre les couleurs et le récit, finalement la bêtise de ces louveteaux aura du bon : une couleur va permettre à la louve de reconnaître ses enfants et va pouvoir (enfin !) les différencier et faire son “rôle” de mère : “Achille, finis ton chaperon rouge !”.

Son illustration simple et évocatrice, fait le charme de cet album. En effet, elle éveille en nous notre imagination : il ne sera pas nécessaire de peindre les louveteaux qui provoquent la catastrophe dans l'atelier de bricolage, un gros « splotch » coloré suffira.

Mais faire des bêtises a toujours un prix, et comme à la manière des cochons dans le conte « Les Trois Petits Cochons », qui construisent leur maison en briques, celui de Rémi Courgeon va peindre sa maison en blanc afin qu'elle devienne invisible sous la neige, pour les louveteaux.

Un album drôle et charmant, à lire pour les petits, mais aussi pour les grands : il fera ressortir l’enfant en vous, peut-être pas si “blanc comme neige” !

 Charlotte Platel (Licence pro Métiers de l'édition Paris V)

blancsneige