Le loup des sables

Auteur : Asa Lind

Traduction du suédois : Ludivine Verbèke

Illustrateur : Violaine Leroy

Bayard jeunesse - collection Estampillette – 2012

Zackarina vit avec ses parents au bord de la mer. Elle désire l’attention de ses parents qui sont souvent occupés et n’ont parfois pas de temps à lui consacrer. En colère, la petite fille s’en va sur la plage. C’est en creusant un trou qu’elle fait la connaissance d’un loup des sables, un animal merveilleux qui mange les rayons du soleil et le clair de lune. Mais sa grande particularité, c’est qu’il sait tout et peut répondre à toutes les interrogations de la fillette. Ensemble, les deux amis vont s’interroger sur des questions diverses que ce soit sur l’amour, la peur du noir, la perte de quelqu’un ou l’importance d’avoir des poches.

Que ce soit pour s’amuser, être rassurée ou l’interroger, le loup des sables est toujours présent pour Zackarina. Au fil de leurs rencontres, on la voit s’épanouir et tirer les leçons de ses erreurs. Le loup des sables est un personnage très vieux et sage, mais qui a gardé l’envie de jouer et de rêver. Entre les deux personnages se forme une grande complicité qui leur permettent d’apprendre chacun l’un de l’autre. Grâce à cette relation, Zackarina est plus apaisée avec ses parents et elle les amène aussi à se détendre et à s’amuser davantage. L’ouvrage est centré sur le personnage de Zackarina, mais le loup des sables a aussi beaucoup d’importance. En effet, qu’il soit le fruit de l’imagination de la fillette ou non, il est mêlé à l’essentiel de l’humour et de la réflexion de l’histoire. Le roman est souvent comparé au Petit Prince, il est vrai que le lien qui unit la fillette avec le loup des sables n’est pas sans rappeler celui du Petit Prince avec le renard dans le roman de Saint-Exupéry.

L’ouvrage contient des illustrations en noir et blanc qui accompagnent le récit et permettent de rentrer  aisément dans l’univers du livre. Elles reflètent fidèlement les moments d’humour ou de douceur du texte.

L’histoire se lit très facilement. On alterne entre passages qui prêtent à sourire et d’autres plus philosophiques. Chaque chapitre est une petite histoire indépendante. Il traite le plus souvent d’un conflit entre Zackarina et ses parents, puis de questionnements qui l’amène à dialoguer avec le loup. Si cette trame peut paraître très répétitive, elle se prête tout à fait par exemple à une lecture d’un chapitre par soir par les parents à leurs enfants. En plus d’aborder le thème de la liberté de réflexion de l’enfant, on retrouve également ceux sur la liberté de mouvement et l’expérience de la nature. En effet, le personnage de Zackarina est sans cesse dehors à courir, à se rouler dans les feuilles et à partir seule en expédition.

L’auteur, Asa Lind, a déjà reçu pour son livre en 2003 le prix Nils Holgerson, une récompense nationale suédoise. Le Loup des sables est également en lice pour le prix Tam-Tam « J’aime Lire » 2014, qui sera remis au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Pour ceux qui auraient apprécié l’ouvrage, il existe un deuxième tome intitulé Le Loup des sables, encore lui ! qui est paru en 2012.

 Raphaëlle Broudic (Licence pro Métiers de l'édition Paris V)

loupsables1

loupsables2