Une fille vraiment bien

de Kerry Cohen Hoffmann

traduit de l'américain par Francine Deroyan

Bayard jeunesse – collection Millézime - 2013

A quinze ans, Lindsey, élève modèle de son lycée huppé, a la sensation de littéralement « porter » sa famille éclatée depuis la déchéance professionnelle de son père psychiatre et la mort de son frère aîné dans un accident de voiture. La jeune fille s'interdit tout écart de conduite, tout éclat de colère afin de satisfaire le monde entier, de sa mère fuyante à sa petite sœur explosive. En elle bouillonne cependant un immense malaise, qui finit par se traduire par des vols dans les boutiques ou dans les casiers des élèves.

Lindsey veut qu'on s'intéresse à elle, qu'on la débarrasse d'une culpabilité mal venue, mais ne s'autorise pas à le dire explicitement. Et ce n'est pas le gentil, un brin sauvage, Kyle, nouvel arrivant dans l'établissement, qui réussira à lui rendre le sourire. La spirale auto-destructrice dans laquelle elle s'est engagée ne peut en effet être brisée que par sa propre volonté...

Sous le décor habituel du lycée américain et de la jeune héroïne destinée à de brillantes études sourd ici le mal-être d'une adolescence presque interdite, et la puissance négative des non-dits. Avec une narration assumée par Lindsey elle-même, très consciente de ce qui lui arrive, l'histoire touche par l'impuissance de ses sentiments. Longtemps, la situation familiale, amicale, amoureuse de Lindsey reste bloquée. Et puis il y aura le petit geste de trop qui fera basculer son existence.

La fin est logiquement rapide, mais troublante, entre un apaisement mérité et tout de même une incertitude lourde sur l'avenir. On pense à un autre roman, Au bout du rêve de Sarah Dessen, dans lequel le personnage principal cherchait lui aussi à compenser des difficultés familiales et acceptait de se laisser battre par son petit ami. J'ai aimé le ton simple de l'auteure pour dire les choses les plus dures, j'ai aimé le fait que Kyle reste en marge de l'histoire (pas de bluette). La force de Lindsey impressionne autant que son désarroi, et cette jeune fille sait entrer dans nos cœurs. Un beau roman.

IMG_8544