L'histoire d'Aman

de Michael Morpurgo

traduit de l'anglais par Diane Ménard

Gallimard jeunesse – collection Folio junior – 2013

Aman vit avec ses parents et sa grand-mère en Afghanistan. Il n'a connu que la guerre, la terreur imposée par les talibans. La vie dans des grottes (pour se protéger) n'est pas facile, mais tout s'accélère lorsque le père est arrêté, puis la grand-mère tuée d'une mauvaise chute – un policier l'a poussée. Aman, huit ans, et sa mère entament un long périple vers l'Angleterre, où les attend Mir, l'oncle du garçon. Ils se font d'abord voler leur argent et leurs papiers, avant de raccrocher leurs espoirs au sillage d'une jolie chienne de race, Ombre... D'où vient-elle ?

Le récit commence avec Matt, ami anglais d'Aman, lequel est présentement interné avec sa mère dans l'attente d'un retour vers Afghanistan, au bout de six années passées en Angleterre. Le jeune garçon s'insurge et mobilise son grand-père, journaliste à la retraite. Le vieil homme rend alors visite à Aman et écoute son récit poignant, aussi étonnant (la chienne, employée pour renifler les bombes dans l'armée britannique) que commun (les passeurs sans scrupules, l'entassement dans des camions...). Vient ensuite le temps de la protestation, et la fin, ici miraculeusement heureuse.

L'empathie sincère, la chaleur sans condescendance de Michael Morpurgo ne sont plus à démontrer. Traitant ici d'un sujet brûlant d'actualité, il touche le jeune lecteur dans son quotidien, ou du moins dans ce qu'il peut entendre et voir à travers les médias. Guerres civiles, immigration, intégration, expulsions : le monde peut être horreur mais on peut toujours compter sur le courage (ou l'obstination) et quelques solidarités, veut nous dire l'auteur en un message d'espoir. Et, comme toujours, l'innocent et aimant animal nous indique la voie à suivre...

IMG_8467