Trois chats et un pingouin

de Helen Hancocks

traduit de l'anglais par Elisabeth Duval

Kaléidoscope – 2013

Dans leur petit appartement, trois chats roux ont faim. Plus rien à manger ? Il faut passer à l'épicerie. En chemin, le cinéma les attire et les voilà en train de regarder le suggestif « Festin de poisson ». Le film leur donne des idées : ils envisagent de voler un pingouin pour en faire un rabatteur de poissons. Direction le zoo, et hop, aussitôt dit, aussitôt fait. Mais le volatile comprend vite le chantage qu'on lui opère...

A histoire absurde, album complet : Helen Hancocks use du texte autant que des images pour faire comprendre au jeune lecteur le sens de la démarche des trois chats, puis la fuite du pingouin à travers la ville. A la limite, on eût pu se passer de toute explication tant les illustrations sont expressives, avec force mimiques des personnages et quelques bulles, remplies elles aussi de petits dessins, bien placées. C'est donc à un jeu de déchiffrage que l'auteure invite les enfants, de même qu'ils ne manqueront pas de suivre des détails de page en page : les bonnes sœurs aux allures de pingouin dans un taxi se retrouvent plus tard au zoo, la dame au chien et le serveur à moustaches traversent eux aussi la poursuite effrénée des matous. Ces derniers, toujours dépassés, se cherchent dans un coin de la page, tandis que le pingouin file cahin-caha son bonhomme de chemin. La toute fin se comprend sur les pages de garde... Un mini-trésor réjouissant et inventif !

IMG_8477

IMG_8478

IMG_8479

IMG_8480