Platon, sa sœur et la raie torpille

d'Hélène Soumet

illustré par Camille Raveau

Editions Belize – collection Il était une fois... - 2013

Noble et riche, mais surtout beau sportif, Aristoclès fut vite surnommé Platon, le « baraqué ». Un physique démenti par une personnalité sensible, attentive à sa décidée petite sœur Potoné. Elle veut apprendre à lire : Platon passe des heures avec elle et lui prête ses livres. Elle se pose des questions existentielles : Platon les répète fidèlement à son professeur, au risque de se faire taxer d'insolence tant elles remettent en cause les pensées communes de l'époque (« pourquoi les femmes ne peuvent-elles étudier ? », par exemple). Mais c'est la rencontre avec Socrate, cette « raie-torpille » que tout le monde évite car il embarrasse, qui sera décisive : Platon ne veut pas embrasser la carrière politique, il veut devenir philosophe. Le père se lamente, la mère ne voit que le bon chez ses enfants : Platon et Potoné trouveront leur place (et leur postérité pour le premier) dans cette Grèce antique codifiée.

Désacraliser les grands hommes, les rendre humains en insistant à la fois sur leurs traits (et leurs faiblesses) de caractère, en racontant des détails méconnus de leur existence, et en les dessinant comme des personnages de dessin animé – même sur des tons sépias, assourdis, de fresques antiques - : l'objectif de ce pseudo-documentaire est atteint, Platon devient notre ami proche. Pertinent et impertinent, l'ouvrage constitue une toute première approche intéressante à l'Histoire d'une part, à la philosophie d'autre part, encore trop tardivement étudiée au lycée. Et puis, la vraie héroïne reste ici une fille, Potoné ! ;-)

IMG_7958

IMG_7959

IMG_7960