La liste

de Siobhan Vivian

traduit de l'américain par Anne Delcourt

Nathan – 2013

Le monde lycéen peut être cruel et, à Mount Washington, cela se manifeste notamment par une liste annuelle recensant, pour chaque niveau de classe, la fille la plus moche et la fille la plus belle. Evidemment, cette sélection conditionne la vie sociale des personnes considérées pour toute l'année. Justement, le bal de rentré approche...

Par le biais d'un narrateur externe, nous suivons chacune des lycéennes de la liste tout au long de ce roman choral, et nous observons le poids, négatif même pour les plus belles, que cette tradition fait peser sur leurs épaules. En toile de fond, la préparation du bal, et aussi la question lancinante de qui a écrit la liste.

Les laides ne le sont pas toujours : on reproche à Danielle, simplement sportive, de ressembler à un homme, tandis que Candace n'a qu'un épouvantable caractère de peste. Les belles le sont, bien sûr, mais à quel prix : Bridget devient anorexique, Margo perd ses amies, et Lauren se berce d'illusions dangereuses. En petites touches successives, le tableau dépeint par Siobhan Vivian brille de méchanceté gratuite et de tyrannie de l'apparence.

La fin retorse ne peut que donner à réfléchir sur les limites, ou plutôt l'absence de limites, de ces phénomènes de groupes. Face à des excès aux conséquences profondes sur l'équilibre des individus, parents et institutions scolaires sont bien souvent malheureusement impuissants... Une histoire glaçante de banalité, un cran au-dessus de la mêlée des romans pour filles.

IMG_7875