Joseph Fipps

de Nadine Robert

illustré par Geneviève Godbout

Editions de la Pastèque – collection Pamplemousse - 2012

Le petit Joseph a envie de bouger, quitte à réveiller le chat en faisant tomber un livre (Fantasia compatit). Mais voilà qu'il a repéré un nid de chardonnerets en haut d'un arbre, et s'apprête à grimper. Sa maman l'arrête, le traite de vilain « grippon ». Notre jeune héros préférerait qu'on l'appelle griffon, avec de grandes ailes pour s'évader dans les airs. Cette fois-ci, la dispute est forte, et la mère propose à Joseph d'aller se chercher une nouvelle maman, une morse sur la banquise. Joseph ne répond rien, réfléchit quand même. Il s'endort au bord de la rivière et rêve... de neige, de glace, et d'une énorme maman morse qui lui passe toutes ses envies et ses bêtises. Oui, mais il fait froid au bout d'un moment... Un cui-cui réveille le petit garçon : les bébés chardonnerets sont nés !

C'est l'illustration, déjà vue avec La Longue Marche des doudous, qui m'a attirée vers cet album. En crayons de couleurs aux teintes assourdies, ronde et bienveillante, sobre aussi sur les fonds blancs qu'elle remplit avec des sortes de petites bulles, cette façon de dessiner apaise instantanément. Ceux qui parleront de vision sucrée de l'enfance peuvent bien médire, il y a une vraie patte d'illustrateur derrière les expressions sensibles des personnages, les cadrages variés et les modulations apportées au texte.

Que penser de celui-ci, alors ? Usant du « je » d'un petit bonhomme de cinq ans, l'histoire racontée au présent nous entraîne au plus près de ses colères enfantines , puis rapidement de son imaginaire ô combien fertile ! Gamberger autour d'un griffon quand on est si jeune n'est pas donné à tout le monde... J'ai aimé ce décalage chez un enfant qu'on devine un peu solitaire, amateur de livres. Impressionnable, le petit bonhomme aura encore vite fait de rebondir sur la menace de sa maman – et franchement, qui n'a pas de tels souvenirs ? La fin, complice avec la nature, finit d'enchanter quand on pense aux préoccupations blasées des enfants nourris d'écrans. Sucré, mais d'une essence rare...

Le blog de Geneviève Godbout ICI

IMG_7777

IMG_7792

IMG_7793

IMG_7794

IMG_7795

logoalbums2

 

 

 

 

 

11/20