Le Voyage en autopuce

de Maureen Dor

illustré par Pascal Lemaître

Editions Clochette – Nouvel Angle – collection les Zygomots – 2011

Chien âgé tout tranquille, Isidore coule des jours heureux avec sa vieille maîtresse dans leur petite maison. Mais les enfants de la dame décident de l'emmener en maison de retraite et oublient son fidèle compagnon. Isidore va tenter de retrouver celle qu'il a toujours connue. La puce du chat Léon abandonne alors son hôte pour aider le chien un peu perdu, et un long périple rempli de jolies rencontres commence !

Perce-oreille qui va à un mariage, souris importunée par un rat amoureux, papillon voulant mourir dans son jardin, les amis découverts en chemin sont tout aussi improbables que charmants. Dessinés en traits tremblants, ils amusent avec leurs bouilles très humaines. La petite randonnée se déroule en campagne, et puis en ville – attention aux passages-piétons et aux feux rouges !

Le message sur la vieillesse avait attiré mon attention, et, effectivement, aux deux bouts de l'album, il en est question de façon attendrissante. Mais le reste du livre, et même la chanson du CD qui l'accompagne, tend plutôt à insister sur la puce (nommée Tamara) et sur son amitié avec le chien, devenu « autopuce » à l'insu de son plein gré. Dommage ?

Le CD à la musique enjouée nous fait entendre la voix flûtée de Maureen Dor, plutôt pas mal modulée pour interpréter les différents personnages, un peu voilée pour la chanson finale. C'est plaisant. La bonne idée consiste sans doute dans les deux dernières pistes, « c'est toi qui chantes » (on comprend), et « c'est toi qui joues », où Maureen propose de retrouver des mots de l'histoire (facile avec le livre, me direz-vous, mais très ludique).

En savoir plus et écouter ICI.

IMG_7724

IMG_7728

IMG_7729