Rouge est l’océan

De Cat Hellisen

Traduit de l’anglais (Afrique du sud) par Maïca Sanconie

De la Martinière jeunesse – collection Fiction J - 2013

 

Felicita est une Lamia Superior, sa famille, les Pelim, fait partie de celles qui dominent par la magie le reste de la population : Lamia Inferior (sans pouvoirs), Hobs (les plus miséreux), Hybrides (vampires). Suite au suicide de sa meilleure amie, et pour échapper elle aussi à un mariage arrangé, Felicita fuit son monde. Elle est recueillie par un groupe de Hobs dans un squat des bas-fonds, et travaille bientôt pour un salon de thé. Mais Dash, le chef de la maison, perce à jour son secret. Il séduit Felicita afin de mieux l’utiliser ; en effet, le jeune homme projette rien de moins que détruire Pelimbourg et son système de castes. Il va chercher à provoquer la sorcière des mers, qui arrive toujours suite à une série de malheurs, lorsque la mer devient rouge…

C’est un tome peut-être pas unique, mais bien ficelé et avec une fin qui pourrait tout à fait s’accepter comme telle. Cat Hellisen ne cherche pas à construire un univers complet, elle en cache au contraire bien des détails, offrant par là une ambiance mystérieuse très réussie. On se pose plein de questions et en même temps, cela n’a aucune importance qu’elles reçoivent des réponses ou pas : le lecteur est un peu envoûté…

L’atmosphère se fait aussi singulièrement (pour un roman ado) adulte : il y a de la sensualité dans les rapports souvent désespérés entre les personnages, et des passages à l’acte délicats, rendus toujours avec ce goût de l’ellipse. La narratrice et héroïne, Felicita, ne se laisse pas elle non plus facilement cerner. Volontaire, elle a tout quitté pour sa liberté, mais ne peut renier sa nature magique – elle va être en manque physique de scriv, ces petits grains qui activent son don de brasser l’air -. Elle ne peut pas non plus cacher son éducation, ses aspirations à une vie confortable qu’elle ne devrait enfin qu’à elle – voir donc la fin.

Premier roman, roman ensorcelant, roman personnel car il n’est pas question ici de surfer sur une tendance, elles sont toutes malaxées : Rouge est l’océan intrigue et plaît ! 

 

IMG_7633