Fleur de fantôme

De Michele Jaffe

Traduit de l’américain par Laure Porché

Hachette – collection Black Moon – 2012 

Pour semble-t-il fuir un passé des plus durs, Eve mène une vie précaire, presque sur les routes. Elle croise alors Bridgette et Baine, deux jeunes gens riches à qui tout sourit mais qui en veulent encore plus : l’héritage de leur cousine Aurora, disparue il y a trois ans. Or, Eve est le sosie parfait d’Aurora. En échange de 250 000 dollars, la jeune fille va jouer son rôle pendant quelques mois parmi les siens, avant de partir définitivement. L’entraînement pour devenir Aurora commence, mais déjà, Eve se pose des questions sur la fameuse soirée de sa disparition, au cours de laquelle sa meilleure amie Liza a trouvé la mort…

L’intrigue ressemble curieusement à Hantise, avec cette héroïne amnésique qui cache bien des secrets et cette concentration de l’histoire sur un moment précis décortiqué au fur et à mesure. Fleur de fantôme est un huis-clos oppressant où chaque page révèle un nouvel indice sur Aurora et son univers, sur sa prétendue fugue aussi, chacun étant en général contradictoire avec le précédent. Le puzzle se ramifie, les fausses pistes abondent… et la tension monte chez le lecteur par ailleurs fort perturbé avec les interventions inopinées du fantôme de Liza (le téléphone en artefact de l’au-delà… m’a personnellement angoissée).

Eve est la narratrice que l’on adopte très vite, élément de normalité face à une richissime et mortifère famille qu’elle découvre peu à peu. On sent qu’elle a souffert, on veut l’aider à comprendre ce qui est arrivé à Aurora et son amie Liza, on apprécie son intérêt et sa compassion qui vont au-delà du simple intéressement financier qui lui est proposé. On pense qu’elle fait bien aussi de vouloir en savoir plus, car Bridgette et Baine se montrent d’emblée tout sauf des petits anges… Mais la vérité sera autrement plus machiavélique qu’il n’y paraissait, révélée dans une fin plutôt étourdissante.

L’écriture est sévère, l’ambiance stressante sans relâchement, l’inévitable amourette discrète et les fantômes bien présents : Fleur de fantôme intrigue, emporte avec beaucoup de curiosité. Et Michele Jaffe confirme ici sa voix singulière, apte aux variations, au sein des paranormal romances.

 

IMG_7478

 

La vraie fleur de fantôme, c'est l'Hydrangea paniculata, une variété d'hortensia que l'on surnomme ainsi pour des raisons évidentes, mais très poétiques...

PHANTOM