Wilma Tenderfoot tome 2 : l'énigme du poison putride

De Emma Kennedy

Illustré par Nancy Pena

Traduit de l’anglais par Corinne Daniellot

Casterman – 2012

Wilma devient officiellement apprentie détective et assistante de son idole, le grand Théodore Lebon. Aidée par son chien Pétrin, elle est même admise élève à l'Académie d'Investigation et d'Espionnage. Enthousiaste, la petite fille voudrait mener sa première enquête à propos de ses origines : qui l'a déposée tout bébé sur les marches de l'orphelinat délabré de l'île de Cooper ? Elle applique scrupuleusement les méthodes de son manuel. Mais bientôt, Théodore Lebon est appelé au Théâtre des Vaillantes Variétés pour ce qui ressemble bien au meurtre d'un artiste par empoisonnement. Le temps de l'autopsie, d'autres victimes s'accumulent et la panique s'installe, tandis que le rachat opportun du théâtre par l'ignoble Barbu d'Anvers ne facilite pas les recherches de Lebon. Heureusement, la discrète et futée Wilma œuvre en coulisses...

Assez différente du premier tome, j'ai trouvé que l'intrigue lorgnait cette fois-ci du côté d'Agatha Christie : un univers clos de tempéraments forts (le théâtre et ses artistes), un effet crescendo de suspense (un mort, puis deux, puis trois... sans logique apparente), enfin une enquête dont on ne sait pas grand chose jusqu'à la résolution finale, grandiose et évidente.

Sans toutefois surjouer des ficelles humoristiques déjà exploitées dans le premier tome, le narrateur continue à exposer avec bonhomie et force commentaires les rebondissements en cascade. Tout se passe comme si nous étions censés connaître les personnages et leurs petites habitudes, de la croustille au sucre du thé de Théodore Lebon jusqu'aux chaussettes en laine de sa gouvernante.

Et ça marche ! Le lecteur repart avec plaisir sur l'île de Cooper, pour une histoire policière mortelle qui ne fait même pas peur – en effet, les personnages qui décèdent sont à peine présentés et on n'a pas le temps de s'attacher à eux. Pétrin et Wilma, par contre, s'adoptent comme deux héros adorables, naïfs et malins à la fois.

La série a pris pour partie, assez classiquement, de clore une histoire par tome tout en faisant filer la recherche de la famille de la petite fille. Derrière l'humour se cache l'émotion... Complété par des illustrations toniques, un roman sincère et adapté à son jeune lectorat !

 

IMG_7309

Fantasia a parfaitement retenu sa première leçon de détective : pour observer, il faut se cacher !