Rose et le fantôme du miroir

de Holly Webb

traduit de l'anglais par Faustina Fiore

Flammarion - 2012

Rose, Bella, Freddy, Gus le chat et Mr Fountain ressuscité sont de retour à Londres. Miss Fell les a accompagnés en tant que nouvelle préceptrice. Sous son intervention énergique, Rose cesse d’être servante et devient apprentie magicienne à plein temps. Pour la petite fille, c’est un changement délicat, elle a l’impression de perdre son enfance et un avenir certes moins glorieux mais plus sûr. Un miroir dérobé à Miss Fell l’emmène toutefois vite vers d’autres considérations, à la recherche de ses parents… Les trois enfants et Gus mènent l’enquête, tandis que Mr Fountain, appelé au palais, doit faire face à une invasion de la Talisie, ennemi héréditaire.

Il y a toute une première partie un peu lente, belle, qui creuse les psychologies des personnages : une Bella dépassée par ses talents, une Rose aux failles mal comblées, un Gus qui a traversé les siècles… Freddy reste bizarrement en retrait. Les personnages ne piétinent pas, mais ils prennent le temps de mesurer leurs pouvoirs, leurs aspirations et aussi leur amitié maintenant solide. L’action s’accélère lorsque les petits héros – y compris Bill, domestique et fidèle ami de Rose – partent délivrer la mère de la jeune magicienne, prisonnière de l’envoûtement d’un chef de bande des bas-fonds de Londres... Mais là encore, les émotions prennent le pas, y compris à propos d’éléments qui auraient pu rester anodins (voir le bateau qui souffre en se matérialisant, par exemple).

Nous saurons tout des origines de Rose et de la façon contrainte dont elle a été abandonnée, et nous ne l’en aimerons que plus. Le mystère se rompt avec délicatesse et ne fait que confirmer la place de la petite fille chez Mr Fountain ou plus largement chez les magiciens. Elégamment, la série se clôt sur ces retrouvailles. Seront à suivre implicitement d’abord une bataille commune contre la Talisie et ensuite des années d’un bonheur qui, nous n’avons plus à nous inquiéter, sera forcément rayonnant. C’est toutefois avec un petit pincement au cœur que Fantasia a laissé son héros Gus à la fourrure scintillante !

 

IMG_7159