Les Eveilleurs tome 2 : Ailleurs

de Pauline Alphen

Hachette – 2010

Livre de poche - 2012

Suite au tournoi du jeu des 1000 chemins organisé par Jad et son dénouement funeste, les cartes des personnages sont redistribuées : disparitions - et pleurs des proches -, passage dans des mondes parallèles (Jad et Ugh), oubli de soi au fin fond d'une île (Claris). Ce sont les adultes qui prennent le relais de l'action : le vieux Blaise et la nomade Maya s'unissent afin de reconstituer leur petite troupe et d'appréhender au mieux les nouveaux déséquilibres en présence, d'ailleurs pas forcément tous négatifs.

Nous suivons donc en alternance les différents groupes et leurs interrogations, leurs découvertes. Mais cela ne nous éclaire pas vraiment (et c'est tant mieux, ça va durer plus longtemps!) : quid de l'Alliance, des Vifs, ou du rôle exact des nomades de l'écriture ? Les mystères s'épaississent jusqu'à se faire un peu mystiques ; j'ai légèrement tiqué aux archanges en sources d'énergie et d'informations. Par contre, ce procédé d'écriture nous maintient complètement en haleine, au sein d'un environnement féérique, toujours proche de la nature et des animaux. Dans l'esprit, et sans doute combiné avec l'humour de Blaise, le courage de Blanc-Faucon père du petit Merlin, j'ai un peu pensé à certaines ambiances de Tolkien. En beaucoup plus doux, car je ne sais pas s'il faut pressentir des forces adverses trop violentes. Nous sommes davantage, et pour le moment, dans l'évolution lente d'un monde dont nous comprenons à peine le fonctionnement. A cette image, les jumeaux grandissent, changent sans encore faire éclater leurs pouvoirs – Claris en est la plus spectaculaire démonstration. Complète, délicate, captivante, la série n'a pas fini de me plaire !

 

IMG_7015