Wilma Tenderfoot tome 1 : L’Enigme des cœurs gelés

De Emma Kennedy

Illustré par Nancy Pena

Traduit de l’anglais par Corinne Daniellot

Casterman – avril 2012

Wilma est une orpheline qui vit dans un miteux pensionnat de la partie basse de l’île de Cooper. Elle ne pense qu’à s’en aller, et voilà qu’ayant atteint l’âge requis, elle va pouvoir passer sur la partie haute de l’île, et devenir la domestique de Mme Ronchard. La vieille dame acariâtre dort la moitié du temps et Wilma comprend vite qu’elle peut faire à peu près ce qu’elle veut. Elle se découvre vite un ami et une famille en la personne d’un petit chien abandonné, Pétrin. Mais surtout, surtout, elle devient voisine du meilleur détective de l’île, Théodore P. Lebon. Depuis toujours, Wilma rêve de devenir son apprentie, avec le but ultime de retrouver qui étaient ses parents. En attendant de mener cette grande enquête, elle s’immisce dans un mystère autour d’un gros diamant disparu, et de cadavres au cœur gelé… Si Théodore Lebon aimerait bien que Wilma cesse de se mettre en danger, force va lui être de reconnaître que la petite fille et Pétrin ont la curiosité et la nervosité requises pour résoudre les énigmes.

L’humour pince-sans-rire fait toujours recette dans les romans pour les 8-12 ans, et, avec d’une part la dose de drame lié à la situation de Wilma, d’autre part l’énigme policière bon enfant (malgré les morts), le succès de la série était assuré ! Et mérité. A travers un narrateur externe très impliqué, l’auteur ne brade ni ses personnages – y compris les secondaires, y compris Pétrin -, ni son histoire échevelée mais pas simplette. Sincèrement, je n’ai pas vu venir la fin, tant les méchants avaient bien des têtes de méchants. Les illustrations rigolotes, sur plusieurs tons de gris, accompagnent bien le texte, mais regardez surtout les petites silhouettes à chaque début de chapitre. Ce ne sont jamais les mêmes, et elles traduisent parfaitement les états d’âme de la petite héroïne. A la fin de ce premier tome, qui est à la fois d’exposition et une aventure, Wilma est officiellement adoptée par Théodore Lebon (et son faire-valoir émotif, le brave inspecteur Lecitron). Nous la suivrons bientôt dans L’Enigme du poisson putride, certainement encore une enquête close mais qui fera avancer ses interrogations sur son passé personnel. Charmant et captivant !

« Encore un mort ? Et un pauvre garçon orphelin ? Quand je pense que nous n’en sommes même pas à la moitié de cette histoire. C’est affreux. Affreux. » (p. 130)

 IMG_6776

Je ne vous ai pas parlé non plus du petit flip book de Pétrin en bas de la page. Tout est dans les détails, nous diraient Lebon et Wilma !