Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices

de Rupert Kingfisher

traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec

illustré par Susan Hellard

Albin Michel - collection Witty - février 2012

Chaque été, Madeleine travaille pour son oncle, Monsieur Lard, propriétaire du restaurant parisien Le Cochon Hurleur. La petite fille doit supporter la lourdeur des journées passées à la plonge, et aussi la lourdeur des plats surchargés en gras et en sucre. Lors d'un rare moment de liberté, elle découvre une petite boutique, Délices, tenue par Madame Pamplemousse et son chat Camembert. Leur goût commun de la cuisine aérienne les fait sympathiser. Un petit pot de pâté des Délices, proposé à la table du Cochon Hurleur, rend les clients fous de joie. Monsieur Lard va pousser Madeleine à trahir la confiance qui lui accordent Madame Pamplemousse et Camembert.

J'ai pensé à Ratatouille, j'ai pensé à La Boulangerie de la rue des dimanches. On y retrouve l'atmosphère de carte postale, l'idée que se font typiquement les étrangers de Paris : ruelles, balcons avec vue sur les toits, douceur de vivre, et puis gastronomie. Voire la mode : le critique Monsieur Langoustine ressemble à Karl Lagerfeld... Bref. En France, on prend(rait) le temps de manger, et encore de cuisiner pour faire plaisir à ceux qui nous entourent. On y met son âme, c'est bien le message de ce petit roman gentiment fantastique. Le texte d'un narrateur externe s'empreint d'un humour bon enfant, avec des personnages aux noms d'aliments – et qui, dessinés, leur ressemblent -, des situations à la Roald Dahl où les adultes se ridiculisent, une écriture qui fait semblant de tout prendre au sérieux, un dessin aux traits d'encre expressifs, etc. On a très peu de doute sur l'issue heureuse de l'intrigue : le monde aliénant du travail se casse bien la figure, et Madeleine peut exercer ses jeunes talents sans contraintes. Intemporel et bien ficelé, Madame Pamplemousse inaugure délicieusement – c'est le cas de le dire – la nouvelle collection pour les 8-12 ans d'Albin Michel, la joliment nommée Witty !

Un deuxième tome, Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps, est attendu pour mai 2012. Chouette !

IMG_6628

Et une petite interview très intéressante de Béatrice Vincent, directrice éditoriale de la collection, par Gaëlle la libraire.