Time Riders

de Alex Scarrow

traduit de l'anglais par Aude Lemoine

Nathan – janvier 2012

Liam, Maddy et Sal viennent de trois époques différentes et n'ont rien en commun, si ce n'est le fait d'avoir été proches de la mort. Juste proches, parce qu'ils ont été récupérés in extremis par les Time Riders, une agence secrète chargée de maintenir l'équilibre du temps historique. Leur première mission arrive rapidement : un certain Paul Kramer a pris la place d'Hitler en 1941, gagné la Seconde Guerre Mondiale et envahi les Etats-Unis... Les répercussions sur notre XXIème siècle sont énormes, catastrophe nucléaire incluse. En compagnie de Bob, créature au cerveau d'ordinateur, Liam retourne dans le passé pour comprendre, et rectifier.

L'uchronie au sens littéral du terme, avec le bouleversement sans doute le plus craint du siècle dernier : un Troisième Reich mondial. Philippe K. Dick en avait rêvé depuis 1962 et son Maître du Haut Château. Autour de cette hypothèse gravitent quatre personnages sympathiques, l'émouvant et drôle couple Liam/Bob en tête. Plusieurs fois on atteint un degré ultime de défaite dans ce roman d'aventures très visuel (l'auteur est issu du monde des jeux vidéos). Il n'y a pas de temps morts, et j'ai passé un bon moment de détente, à la fin heureuse quand même trop prévisible. A noter l'écriture (et la traduction) plus solides que de coutume dans ce genre d'ouvrages « d'actions ».

Un deuxième tome nous emmènera chez les dinosaures, et un troisième avec Robin des Bois. J'imagine que l'auteur mettra alors à l'honneur ses personnages féminins, pas très profonds ici. Il faudra en tout cas éviter l'effet « série » et calque lassant d'un même principe.

time riders

Et là, en fait, Sophie avait perdu Fantasia dans les limbes du temps... Elle l'a retrouvée le poil tout retourné.