Le Bonheur selon Lucky
Susan Patron
traduit de l'américain par Maïca Sanconie
Bayard jeunesse - collection Estampille - 2010
 
A force d’écouter les réunions de fumeurs ou alcooliques anonymes de son village du désert américain, Lucky a une idée précise du sens de la vie. Et ce sens n’est certainement pas celui d’un abandon par Brigitte, sa tutrice et son seul parent depuis la mort de sa mère… Lucky craint en effet que Brigitte ne retourne dans sa France natale. En pleine tempête de sable, elle décide de fuguer pour lui faire peur.
 
La narratrice Lucky parle de son monde avec une assurance naïve, entachée par moments de doutes et de craintes. Entourée d’une galerie de marginaux bienveillants, dans le cocon de trois caravanes accolées, elle aimerait que sa situation ne change jamais. On découvre vite que la petite orpheline n’a pas encore fait son deuil de sa maman et qu'elle peine à faire confiance, à exprimer ses émotions et se projeter dans l’avenir. C’est finalement un mal du à son imagination fertile qui lui apportera un bien (je n'en dis pas plus). L’écriture détaillée à hauteur enfantine rend avec succès l’atmosphère désertique lénifiante et la vie comme suspendue d’un microcosme solidaire. Au départ étrangère, la bienveillante Brigitte a compris où se nichait son bonheur, et partant celui de Lucky - dont le prénom n'est finalement pas si faux…
 
Ce roman chaleureux et à l’environnement original sait aborder délicatement les thèmes rebattus de la mort et de l’adoption. L'auteure a écrit deux suites aux aventures de Lucky dans sa petite ville au fin fond du désert, non traduites en français. Le Bonheur selon Lucky se lit à partir de 11 ans.
lucky
 
 
Un-mot-des-titres
 
 
 
 
 
 
 
6eme participation de Fantasia
au challenge de Calypso.
Encore merci !