Quand vous reviendrez, aurons-nous une auto ?

De Michèle Kahn

Seuil Jeunesse, avril 2010

12 euros

Le 24 février 1944 à l’aube, Pierre, un jeune garçon de 11 ans, ses parents ainsi que 26 autres juifs sont emmenés à la maison d’arrêt de Montbéliard. Mais seul Pierre, grâce à un faux certificat médical attestant la tuberculose, pourra le lendemain matin passer les portes de la prison.

Pierre ne le réalise pas encore, mais Louise Blazer vient de lui sauver la vie. Celle qui sera reconnue Juste parmi les Nations l’emmène ensuite à Besançon au Préventorium de Palente où il restera jusqu’en octobre. Pierre y fera de nouvelles rencontres, notamment celle de Bernard, qui semble lui-aussi porter un lourd secret.

Nous suivons avec émotion Pierre durant près de 2 ans, son quotidien à Besançon, le débarquement, la libération et son arrivée chez sa tante Suzi en Suisse alémanique, à travers des extraits de son cahier. Jours après jours, il maintient un lien avec ses parents en leur racontant ses attentes, espoirs et en se remémorant des souvenirs des premières années de guerre. L’écriture sert de refuge à Pierre et lui permet d’affronter l’absence de ses parents.

Ce roman de l’attente et de l’espoir est à la frontière entre documentaire et récit. En effet l’histoire est véridique puisque Michèle Kahn, auteure et journaliste, nous raconte l’enfance de son mari. Elle alterne d’ailleurs les passages narratifs avec des extraits du cahier qu’il a tenu à cette époque. L’authenticité du texte et les documents d’archives l’illustrant offrent une dimension supplémentaire et appréciable à ce roman.

Derrière ce titre énigmatique se cache le regret de Pierre qui réalise que s’ils avaient eu une auto, ses parents et lui auraient pu rejoindre la Suisse dès juin 1940. L’écriture de Michèle Kahn est réaliste et bouleversante. Tout en sobriété, elle guide le lecteur vers la prise de conscience d’un deuil difficile. Au-delà de l’angoisse de la guerre et du thème de l’absence, ce livre saura également vous toucher et vous amuser grâce à l’optimisme de Pierre.

Un témoignage poignant sur la 2nd Guerre Mondiale, à lire à partir de 10 ans.

« Je vous le donnerai et, comme ça, vous saurez tout ce qui est arrivé à votre Pierrot depuis que je suis parti » p-25.

Eclipse-02

Un raaavissant Eclipse s'invite sur le blog de Fantasia. Il revient quand il veut  ;-)

Lisa Paris (LP Bibliothèques - IUT Paris Descartes)

Fantasia à l'Université