morneville

Fantasia a flairé un drôle de site, Morneville, qui propose des « Chroniques de l'étang ». Après l'avoir observé sous toutes les coutures, elle a voulu vous le présenter. De quoi s'agit-il ?

Patrick Langlois, l'auteur autodidacte plein d'enthousiasme, a voulu mettre en mots l'atmosphère de son enfance, et broder des petites histoires autour. Soit un village dans la nature – et l'étang, bien sûr. Les héros, des enfants, vont former une société secrète : Cornélius, Binocle, Gordo et la gentille Stella. Chacun a son caractère, son passé de bonheurs et malheurs... Ensemble, ils vont vivre des aventures pleines de petits frissons, et comme dans toute bonne histoire, les méchants s'acharneront à les empêcher de s'amuser tranquillement.

Pour l'instant, seuls les premiers chapitres sont écrits. Derrière la nécessaire lenteur de l'exposition, Fantasia a senti un ton, une chaleur qui lui ont rappelé, n'hésitons pas, La Guerre des boutons ou Le Club des Cinq. Personnellement, j'ai pensé à une ambiance des années 1950 : pas d'écran(s), les sorties dehors après l'école... C'est sympathique comme tout, reposant et rafraîchissant. Bon, évidemment, on note quelques maladresses, les intrigues vont gagner à se développer, et on a hâte d'en savoir plus sur les personnages - notamment par davantage de dialogues -. Mais la sincérité qui ressort des « Chroniques de l'étang » fait chaud au cœur : n'est-ce pas l'essentiel ?

Patrick Langlois n'a pas souhaité se faire éditer. Ce faisant, il expérimente directement l'écriture liée à une lecture sur écran. Visiblement, il y réfléchit : redécoupage de ses chapitres, mots compliqués soulignés seulement si on le souhaite... Ambitieux, il a même prévu une traduction en anglais et des illustrations.

Morneville s'écrit sur le temps libre de son auteur. Alors, Fantasia attendra sagement la suite, parce que cette surprise du web lui a pas mal plu, foi de petit renifleur.

mville

Pour accéder au site, cliquez sur une des images