Instinct, tome 2

de Vincent Villeminot

Nathan – collection Blast – septembre 2011

13,90 euros

Les anthropes Tim, Flora et Shariff sont maintenant prêts à démasquer les traîtres de la colonie, et à mener l'enquête sur le pourquoi de ces défections. Atteints de « supranoïa », certains anthropes voudraient laisser leur personnalité de prédateur prendre le dessus sur leur humanité à l'aide d'une drogue. Le Professeur McIntyre est le premier à se lancer sur la trace d'un laboratoire suisse. Les trois jeunes gens, eux, mettent du temps à réagir, tiraillés par leurs soucis d'adolescents (Tim et Flora ne s'avouent pas leur amour, Shariff traverse une crise zen). C'est presque trop tard qu'ils découvrent une réalité terrifiante...

Je n'avais pas trop aimé le premier tome de cette série, la faute au caractère jeuniste, que je trouvais forcé, des personnages principaux. A mon sens, le second tome n'échappe pas à ce défaut encombrant. Mais une action forteest là, aventures sans pauses et morbide fascinant. Limite gore écoeurant : il y a du sang en veux-tu en voilà, de la torture perverse, des décès brutaux et nombreux. Les passages avec la hackeuse Flora sont ceux que j'ai préférés.

Tim reste en retrait dans ce volume, un peu lâche, obsédé par son passé. C'est tant mieux, parce que sa romance contrariée avec Flora agace particulièrement : se marier à seize ans, ouiii... Quant à Shariff, orphelin en quête de père et de sens, il devient le personnage le plus attachant, si on lui enlève ses tics de kung-fu shaolin.

Les dernières pages, façon survie en milieu hostile, seraient-elles malgré tout le prélude à un troisième roman mature et conclusif ?

A lire aussi : L'Arche des derniers jours d'Eric Simard (Syros, collection Soon, 2009)

instinct