La fée Coquillette, cette drôle de petite coccinelle qui exauce les vœux de ses amis les animaux, participe avec l’âne Gaston à… un concours de fées. Les épreuves sont assez étranges, et les solutions apportées par les candidates franchement loufoques ! Gentille, Coquillette se dévoue pour faire gagner Gaston. Las, elle se trompe dans ses formules et finit par faire pleuvoir du ciel tout un fatras d’objets. Les autres candidates étant bêtement assommées, Coquillette et Gaston sont désignés gagnants ex-aequo.

Simplissime, bon enfant, l’album frappe par son dessin humoristique sans pareil, mélange d’anthropomorphisme animalier et de fantaisie bien pensée (les arbustes à carottes, les sièges-champignons…). L’histoire se mène tambour battant, petite démonstration d’amitié et de solidarité. C’est d’ailleurs bien là, dans sa capacité à émouvoir le lecteur en l’amusant, que réside le joli succès de la série : pourquoi en priver les petits ?

 

La Fée Coquillette et le concours de fées

De Didier Lévy

Illustré par Benjamin Chaud

Albin Michel – avril 2010

coquillette