Christopher rêve de devenir espion et a décidé de travailler cet été... dans une morgue. Il découvre vite que le médecin légiste, avec l'aide du shérif, a maquillé un meurtre en suicide. Aidé de la jolie journaliste Tina, il se lance dans une enquête parallèle.

Derrière le titre provocant, il y a une réelle histoire policière, assez captivante, assez tortueuse aussi. Le héros et narrateur est classiquement un gentil garçon solitaire, pas très dégourdi avec les filles, sans doute plus intelligent que la moyenne. Sa compagne d'enquête s'avère plus originale : une femme adulte, ambitieuse et sexy. Ce couple improbable se suit sans excitation, mais avec curiosité : qui a tué et pourquoi ? Le questionnement unique est sans cesse relancé. On regrettera que l'auteur n'ait pas davantage exploité l'atmosphère de l'Amérique profonde qu'il prend pour décor de son intrigue : les lieux, les personnages secondaires auraient pu tirer vers le haut ce roman moyen.

Un Eté à la morgue

De John C. Ford

Traduit de l'anglais par Cyril Laumonier

La Martinière – collection Fiction J – septembre 2010

ete_morgue